mercredi 27 janvier 2016

La maladie des incompris



Cette photo a été prise fin mars 2012. Deux semaines plus tard, après des mois de médication et de séance avec une psychologue, j'étais dans le bureau de mon médecin en larmes et je lui demandais: "Est-ce qu'il y a une place pour le monde comme moi?!"

Il y a des maisons pour les personnes âgées ou en perte d'autonomie et des centres de désintoxication pour les alcoolique ou les drogués mais les fous vont où eux?!

La réponse? J'aurais pu être admise en psychiatrie à l'hôpital quelques jours avant de fêter la première année de vie de mon garçon.

La dépression, elle a plusieurs visages, elle a plusieurs histoires. Il y a des points éléments communs entre ces visages ou ces histoires mais il y a aussi dès différences.

Elle nous fait perdre gros! Questionnez-moi sur cette période et je suis certaine que je ne pourrai vous répondre.

Quand est-ce que mon fils a parlé? C'était quoi son premier mot? Quand est-ce qu'il s'est assis ou à rampé pour la première fois? Aucune idée. Pourtant, je m'occupais de lui. J'étais présente de corps mais la tête n'y était pas...

Mon couple a aussi failli y passer. Comment aimer quelqu'un qui n'a plus de raison de vivre? Comment aimer quelqu'un qui n'est plus capable d'être heureux? Et à l'inverse, comment être à l'écoute des besoins des autres quand tu ne peux même plus t'occuper des tiens.

Nos proches aussi en ont souffert... Quand ils ne savent pas ce qui se passe et qu'ils sont mis de côté car on ne veut plus voir personne. On ne veut pas qu'ils voient ce qui se passe chez-nous! On a plus la force de faire semblant!

Ce que je me souviens? J'achetais des fruits à l'épicerie mais les seuls que mes enfants mangeaient, c'était des bleuets... Pourquoi? Parce que je n'avais pas l'énergie d'equeuter des fraises...

Est-ce que j'avais l'air malade? Pour mes proches, ceux qui ont vu les kilos me fondre sur le corps, oui. Est-ce qu'ils pouvaient deviner ce que j'avais non?

Pour les nouveaux voisins, j'avais l'air d'une femme tout à fait normale qui perdait du poids suite à l'arrivée d'un bébé. J'avais l'air d'une femme qui avait la vie rêvée. Un beau gros cottage en banlieue avec une piscine et une grosse haie de cèdres! J'avais un gros VUS et une sacoche griffée!

Pour la caissière à l'épicerie, j'avais l'air d'une femme fatiguée par l'arrivée d'un nouveau bébé et une fillette de 3 ans.

Pour mon chum, j'étais l'ombre de la femme qu'il avait connu un jour.

Pour moi, je n'étais plus rien.

Nous sommes maintenant en 2016, je suis toujours en vie!


Mon message pour tous ceux qui souffrent de la maladie des incompris (celle qui ne se voit pas mais qui nous démoli de l'intérieur): on peut s'en sortir!

Signé: la folle trentenaire! xx



dimanche 24 janvier 2016

Conversation avec un enfant qui dort ou Truc de Supermaman!!!

Image de Mathou chez Crayon d'humeur


Mise en situation:

Vous dormez paisiblement dans votre lit ultra-confo et vos couvertures toutes chaudes! Quand tout à coup... Vous vous réveillez en sursaut! Un cri! Mais pas n'importe lequel! Le call de Supermaman!!
"Maaaaaaaaaammmaaaaaaaaaaaaaaann!!!!!!!!"

Ce fait que...

Vous sortez du lit et allez à la rencontre du charmant enfant... Il est assis dans son lit (tout en dormant!). Vous lui dites que vous êtes là, vous le recouchez sur son oreiller et prennez le temps de l'abriller (oui, oui, ce mot existe!!) le tout pendant qu'il chiâle et braille comme un perdu! Vous vous couchez ensuite doucement en cuillère avec lui et lui dites "Maman est là, calme-toi". Mais, la formule magique ne fait pas effet! Il chiâle encore "Nooooooon" Ça fait que vous passez à la vitesse V! "Est-ce que tu veux que maman s'en aille!?!" Il répond par la négative et se calme! Alleluia!

Mais, l'enfant qui dort a une question! "Maman, dis-moi c'est lequel!!" Votre réflexe serait de demander à l'enfant qui dort "Mais lequel quoi mon amour?". ERREUR! Supermaman le sait, elle a fait cette erreur plusieurs fois avec la grande soeur de charmant-enfant-endormi-qui-parle... S'en suit alors une colère car vous devriez comprendre VOYONS!

Ça fait que vous passez en vitesse GRAND V! Parce que vous avez bien hâte de retrouver votre lit bien chaud... Vous répondez tout de go "C'est le bleu!" (Panique dans votre tête... et s'il fallait répondre un chiffre au lieu d'une couleur!?!). L'enfant endormi vous réplique "Mais maman dis-moi vraiment la vérité, c'est lequel??". Tenez-vous en à votre première réponse! "C'est le bleu, vraiment le bleu!!" Bon ensuite, il vous demande "Pourquoiiiii???" PAS DE PANIQUE!! Vous répondez simplement "Parce que c'est comme ça mon amour. Maintenant fais un beau dodo! Je t'aime" et sauvez-vous (en marchant pour ne pas l'affolez). Sachez que c'est le seul temps ou vous pouvez répondre à un enfant "parce que c'est comme ça", le reste du temps, ils sont trop éveillez et vont vous dire que ce n'est pas une réponse!

Ça fait que vous regagnez votre lit en moins de 5 minutes, vos couvertures sont encore chaudes et vous êtes tellement brûlé que vous vous rendormez dès que votre tête touche l'oreiller!

vendredi 15 janvier 2016

Retour à la routine

Le retour à la routine.... Je souffre!!!!!!

Non mais sans blague, j'en ai des brûlements d'estomac!

Pourquoi une habitude se perd si rapidement alors que ça prend en moyenne 2 mois pour en créer une?? ( si ça vous intéresse: voici le lien d'un article super sur Combien de temps faut-il pour prendre une habitude )

J'hésite encore sur quel aspect du retour à la routine est le plus chiant! difficile...

Se lever en sachant qu'on a un nombre de temps X avant de devoir être dans la voiture avec les enfants? (lire ici: ne pas pouvoir prendre son café tranquillement sans stress avant d'entreprendre quoique ce soit! ou devoir s'habiller pour sortir?)

La préparation des collations et des lunchs pour l'école? (lire ici: ne pas pouvoir décider à la dernière minute ce qu'on va manger? "Hey les enfants, il reste un restant de ça ou je peux vous faire un sandwich! On mange dans 5 minutes!")

Les devoirs? (lire ici: rien de plus à ajouter! Tous les parents qui ont des enfants d'âge scolaire comprendront!)

Et chez-vous? Ça se passe bien le retour à la routine après le long congé des fêtes?!?



samedi 9 janvier 2016

Y croyez-vous?!

J'ai parfois été naïve et j'ai parfois été Thomas (http://www.expressions-francaises.fr/expressions-e/2534-etre-un-saint-thomas.html)...



Ma mère m'a souvent raconté quand j'étais plus jeune qu'un homme important avec qui elle avait travaillé lui avait dit que j'allais être une femme très intelligente. J'étais dans mes premières années de vie quand il m'avait "rencontré". Il lui avait dit que ça se voyait dans mes yeux.

Je ne sais pas si c'est vrai ou si c'est une histoire inventée qu'elle me racontait pour me rendre plus forte mais je m'en suis toujours rappelé. Je n'y ai pas toujours cru... Je devais l'apprendre par moi-même...

Cette petite histoire était là, cachée dans un petit tiroir dans ma tête prête à revenir à tout moment! Ça m'a pris du temps y croire... Et parfois, je laisse encore des gens me faire douter...  Je me lance donc ce défi: croire en la femme intelligente que je suis.

Ce pouvoir est en moi. Il existe plusieurs formes d'intelligence et aucune n'est supérieure ou inférieure aux autres.

Et vous croyez-vous en vous? Vos talents, vos capacités? Vous arrive-t-il de douter?

mercredi 6 janvier 2016

Cuisine ou champs de bataille?

Je ne cuisinais pas, mon chum était la perle rare qui me faisait à manger et je trouvais ça super comme ça! Ça fait chouette à dire à ses chums de filles en plus!

Mais... la carrière de l'homme a progressé et... j'ai dû prendre en charge les soupers... (on a des enfants alors pas questions de manger du resto ou des pâtes toute la semaine...). Combien de recettes ai-je ratées? Combien de recettes est-ce que j'ai réussi mais que tout le monde a détesté? Combien de fois j'ai oublié d'enlever mes bagues en faisant de la pâte à pizza ou faisant des escalopes de veau parmiginia! Combien de fois j'ai fait brûlé des trucs sur le BBQ? La réponse: TROP!

Mais c'est pas grave, on recommence et on espère que la prochaine fois sera la bonne!

Des fois c'est mieux, des fois c'est pire mais... je remarque qu'il y a malheureusement une constante qui revient toujours quand je cuisine... Ça finit toujours en vrai champs de bataille! Il y a de la sauce qui r'vol partout sur la cuisinière. L'eau des patates ou du riz déborde toujours du chaudron. Y'a des bouts de légumes coupés par terre. S'il y a le malheur d'avoir de la farine dans la recette, on peut en retrouver partout sur le comptoir et le plancher. On dirait qu'il y a eu une guerre mondiale dans la cuisine mais... non, ce n'est que moi.

Imaginez ma face quand les enfants me demandent pour cuisiner avec moi... Je fou le bordel moi-même en cuisinant alors imaginez si les enfants s'y mettent eux aussi! Allo le SUPER bordel!

Mais est-ce que ça nous empêche de cuisiner? Non! Mon petit homme renverse la moitié du mélange qu'il brasse sur le comptoir ou râpe du parmesan partout sauf dans le bol! Ma grande quand à elle veut faire la grande et verser le lait ou la farine elle-même dans la tasse à mesurer... ça fait qu'elle le fait, qu'elle va trop vite et... qu'on a un dégât de plus! Mais c'est pas grave, on apprend et après... on ramasse!

Cuisine ou champs de bataille? Chez-nous, c'est les deux!

lundi 4 janvier 2016

La vie après Noël...

La tempête des fêtes est enfin passée...

Se coucher tard: Non non non! On est plus capable, on est cernés jusqu'au genoux!
Les grosses bouffes, les chips et les desserts: c'est fini! On a la bédaine qui veut exploser (et des brûlements d'estomac!)
La boisson: C'est bien bon mais on se limitera à une coupe de vin rouge le week-end!
Les cadeaux à déballer: il n'y en a plus! C'est le temps de jouer avec ce qu'on a reçu (on en a profité pour faire le tri des jouets qui ne servent plus et... de transferer le gym de l'homme du sous-sol au garage pour faire une salle de jeux...!!)

Demain c'est: Fini les vacances pour les enfants avec le retour à l'école et au CPE et Bonjour le calme dans la maison pour maman (je rêve de m'asseoir plus de deux minutes avec mon café sans devoir me relever pour règler un problème ou une chicane)!!!


Je vous souhaite une belle nouvelle année remplie d'amour, de bonheur et de sourires...

Pour ma part, 2016 commence seulement demain le 5 janvier. Pourquoi pas avant? Pas le temps et la tête trop pleine et brouillée du temps des fêtes (et du bruit fait par les enfants!)...

Je n'ai pas fait de résolutions, je n'ai pas de plan de match ou de roue de vie...

Tout ce que je sais c'est que j'ai envie d'une année 2016 équilibrée (peut-être est-ce le "trop" du temps des fêtes qui a aidé à faire jaillir ce mot phare dans ma tête pour cette nouvelle année...!)