mercredi 24 février 2016

Et si le problème n'était pas où tu le crois Bianca?


Chère Bianca,


Je vais te parler ici en tant que maman de deux enfants...


J'ai choisi d'avoir des enfants. D'autres ont choisi de ne
pas en avoir. D'autres ne peuvent pas en avoir.


Je lis ce texte
http://quebec.huffingtonpost.ca/bianca-longpre/tas-pas-denfant-tu-men-dois-une_b_9298618.htmlque tu as écrit ce matin et qui fait énormément jaser aujourd'hui et je me
questionne:


Pourquoi quand on décide quelque chose et que notre décision
apporte du positif dans la vie d'autres gens, on pense qu'ils nous sont
redevables?


Pourquoi serait-ce un mauvais choix de ne pas avoir d'enfant
si tu sais que tu n'auras pas la patience ou les compétences parentales
nécessaires? Ce serait mieux d'élever un monstre qui va détruire la société que
de ne pas en avoir?


Je trouve qu'on généralise trop et qu'on juge trop les gens
d'être égoïste alors qu'on ne se regarde pas assez le nombril.


Es-tu heureuse de ta décision d'avoir 4 enfants Bianca? À la
lecture de ton texte, la réponse semble être oui.


Es-tu heureuse de donner au suivant et ce tant à ton enfant
qu'à ta société? Je crois que la réponse est oui pour le premier mais pas
certaine de ta réponse pour le deuxième...


Je suis d'accord avec toi, la société ne valorise pas le fait
d'avoir des enfants et ne nous fait pas de cadeau mais... La plupart des gens
ne font pas des enfants pour recevoir des cadeaux.


Je donne au suivant autant que je peux et avec plaisir et je
souhaite qu'afin d'offrir un monde meilleur à nos enfants, de plus en plus de
gens en fasse de même.


Tu connais le Karma? Si tu fais le bien, il te reviendra un
jour ou l'autre. Tu donnes quelque chose à quelqu'un (du temps, de l'argent, del'attention, de l'amour, un sourire, etc!!) et bien, pas besoin de demander en
retour, ça viendra tout seul.


Il faut faire confiance et y croire.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Partagez votre folie!