mercredi 27 avril 2016

Le Karma parental

Le Karma parental, c'est quoi?

Étape 1: comprendre c'est quoi le karma.

Bon le karma, c'est comme la somme des actes que nous faisons et ses conséquences dans notre vie.

Simplifié? Fais le bien et le bien te reviendra. Fais le mal et le mal te reviendra.

Ou... encore plus simple... "Crache en l'air et ça va te retomber sur le nez!"




Jusque là, ça va?

Étape 2: est-ce que j'ai vraiment besoin de vous expliquer le mot parental?

On passe à l'étape 3 alors.

Étape 3: relier Karma et parental ensemble et compendre ce que ça veut dire.

Le karma parental, c'est la vie qui vous remet dans votre petite vie de parent, des trucs que vous avez vous-même faits à vos parents! Ayoye hein?

Vous voulez un exemple?

Hier. j'emmène ma belle cocotte chez la coiffeuse. Ses cheveux lui arrêtaient à la moitié du dos. C'était super beau mais compliqué à peigné et ses pointes de cheveux étaient toutes fourchues. Ça fait que, je demande à la coiffeuse de lui couper un bon 3 pouces au moins. Elle lui fait une belle coupe de cheveux et lui boucle même le bas des cheveux. Elle était belle comme un coeur et toute contente.

Jusque là... ça va bien. Ceux qui me connaissent personnellement et qui lisent ceci savent exactement où cette histoire s'en va...

Ce matin, elle prend un éternité à se préparer dans sa chambre (elle et son frère ont alors une belle humeur de m*rde...) et comme ça prend du temps, je lui demande de la cuisine si elle arrive bientôt. Elle se met à hurler et à brailler: "Je veux plus JAMAIS aller chez la coiffeuse!!! Mes cheveux sont tout gâchés!!" Après l'avoir calmé (bon, elle était encore un peu énervée...), elle me dit que là, quand elle attache ses cheveux, elle a juste une petite couette au lieu de sa longue couette et que blablabla, c'est laid.

Se faire lancer ça quand tu as pas encore pris ton café et que tu t'y attendais pas... Outch!

Ça fait que je lui ai dit qu'elle était très belle et que des cheveux ça repoussait.

Où est le Karma dans ton ça?

Enfant (en fait quasiment jusqu'à 30 ans... je pourrais tellement vous en raconter!) dès que je sortais de chez la coiffeuse (ou max dans les 24h qui suivaient), je braillais que j'aimais pas mes cheveux, que c'était laid, que je voulais plus jamais sortir de la maison. À la fin, je pense même que si ma mère avait pu, elle m'aurait enfermé pour ne plus avoir à m'entendre. Au lieu de cela, elle me répondait que des cheveux, ça repousse (ça ou bien "Là, c'était la dernière fois que je t'emmenais chez la coiffeuse!!!!")

Vous comprenez le karma parental maintenant??