mercredi 5 octobre 2016

Partager son temps...

Je pourrais parler de gestion du temps, de son horaire, de ses priorités... Mais je n'ai pas envie d'aborder le sujet dans ce sens.

J'ai l'impression que chaque journée est une grosse tarte à séparer en pointes... C'est moi qui choisi le nombre de pointes et la grosseur de chacune de celles-ci.



Mais que se passe-t-il quand la tarte est trop petite pour le nombre de pointes et la grosseur qu'on aimerait leur donner?

Il faut choisir me direz-vous? Il faut faire des compromis? Il faut accepter que rien n'est parfait?

À cela, comme toute personne normale qui est fatiguée et un peu dépassée par le temps, je vous répondrais: "Je sais déjà tout ça, je n'ai juste pas envie de l'accepter!!"

Il faut aussi trouver son équilibre dans le partage des pointes pour trouver son bonheur... Ben oui... Ça aussi je le sais.

Mais il y a des choses sur lesquelles on ne peut pas faire de compromis. Comme dormir... On a tous besoin de dormir. On a tous des besoins de sommeil différents... Moi, j'aurais besoin de nuit de 12h pour être "top shape". Mais, ça impliquerait que je me couche à 19h et que je me relève à 7h pour préparer les enfants pour l'école. Avez-vous déjà essayé de faire rentrer une vie dans le 12h qu'il reste entre 7h du matin et 19h? On s'entend que la moitié de ta tarte passe en sommeil...

Il y a aussi la nourriture... On doit tous manger... encore du temps obligatoire à caser dans nos pointes de tartes... Si on mange pas, on a pas d'énergie, on est marabout et on arrive pas à faire ce qu'on doit faire avec les autres pointes de tartes... Mais pour manger, il faut cuisiner.... encore du temps de grugé sur la tarte... Et on ne parle pas des lunchs des minis et des quarante milles collations qu'il faut préparer aussi...

Et... autre partie obligatoire: on doit travailler si on veut arriver à se payer de la bouffe et avoir un toit sur la tête pour dormir...

La tarte est déjà pas mal entamée et on a pas parlé de ménage, lavage, vaisselle, commissions et compagnie...

On a pas parlé de maladies, de rendez-vous à la clinique ou chez le dentiste...

Moi, je voudrais:

Du temps pour dormir un peu plus (ça paraît que je me sens brûlée ben raide depuis la rentrée?), du temps pour relaxer, du temps pour cuisiner pour le plaisir et sans pression, du temps pour prendre mon café, du temps pour étudier, du temps pour jouer avec mes enfants, du temps pour inviter des ami(e)s à manger...

Mais, j'ai bien de la misère à le faire rentrer entre les pointes de tarte obligatoires...

Je peux bien chiâler me direz-vous... même en criant ben ben fort, même en braillant toutes les larmes de mon corps et même en cassant tout ce qui me tombe sous la main, ma tarte sera jamais plus grosse et ne comptera jamais plus de 24h... Ma semaine n'aura jamais plus de 168h...

Je vous répondrai la même chose que tout à l'heure: "Je sais déjà tout ça, je n'ai juste pas envie de l'accepter!!"

Ce billet ne vous offre pas de solution dans le partage des pointes de tarte. Hélas non, je n'ai pas de recette magique à vous offrir. En fait, la recette on la connait tous: "On peut pas tout avoir dans la vie, si tu n'es pas content, fais des changements, fais des compromis et passe l'étape de déni et fais ton deuil sur certains trucs!" mais... vous êtes peut-être comme moi... Vous êtes grognon et vous avez juste envie de chiâler un peu... Si c'est votre cas, je compatis! Je vous partagerais bien une pointe de ma tarte pour vous aider mais... comme vous le savez maintenant, je n'en ai pas de "lousse"...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Partagez votre folie!